Questions fréquentes

Vous vous posez des questions sur le fonctionnement du CENTRE DE PATHOLGIE ALIZES ?
Cette page répertorie les interrogations les plus fréquentes.
 Si vous ne trouvez pas de réponse à vos questions, n’hésitez pas à nous contacter directement.

Sécurité et protocoles

Les résultats ne sont envoyés au patient que dans le cas où le médecin prescripteur nous indique de le faire.

De sa collecte jusqu’à son étude par le pathologiste, le prélèvement subit une transformation à travers une séquence d’étapes techniques codifiées faisant intervenir de multiples collaborateurs médicaux. Ce processus de transformation, du prélèvement en un échantillon final, sera étudié par le pathologiste. Cette analyse nécessitera plusieurs jours.
L’examen au microscope par le pathologiste peut prendre quelques dizaines de minutes ou plusieurs jours suivant la complexité de la lésion observée. Il s’agit d’un travail intellectuel aboutissant à la formulation d’un diagnostic et non d’un résultat chiffré sortant d’un automate.
Il arrive aussi que l’examen au microscope doive être complété par des techniques complémentaires qui nécessitent que l’échantillon repasse dans la filière technique.
Dans certains cas, le pathologiste rédige un compte rendu provisoire ou préliminaire, indiquant que des documents histologiques sont envoyés dans un autre centre pour recueillir l’avis d’un pathologiste référent pour que des investigations complémentaires spécialisées soient réalisées. Ce fonctionnement en réseau des pathologistes constitue une garantie pour le patient et permet d’aboutir au diagnostic le plus précis et le plus exact possible.

Le compte rendu du pathologiste est toujours envoyé au médecin qui a réalisé le prélèvement, celui-ci étant nommément identifié sur le bon de demande d’examen anatomopathologique.
Si d’autres destinataires figurent sur le bon de demande d’examen (autres médecins que le préleveur, patient), des copies du compte rendu anatomopathologique leur sont adressées.

Le compte rendu d’examen anatomopathologique est adressé au médecin qui a réalisé le prélèvement et au médecin traitant qui ont connaissance de l’ensemble de votre dossier clinique. Ils pourront y intégrer les conclusions de l’examen anatomopathologique et vous fournir les explications appropriées.
Si cela a été indiqué sur le bon de demande d’examen rempli par le médecin préleveur, un exemplaire du compte rendu anatomopathologique vous a été adressé.

Selon les cas, l’interprétation d’un prélèvement peut nécessiter des recherches complémentaires qui peuvent prolonger le temps de réponse (immuno-histochimie, biologie moléculaire, recherche de papillomavirus ou test HPV, demande d’avis externe). Le délai de réponse supplémentaire ne signe pas forcément un caractère de gravité.

Dans le fonctionnement habituel, le compte rendu d’examen anatomopathologique est adressé à un médecin. Le spécialiste que vous avez consulté ou votre médecin traitant dispose d’un exemplaire de ce compte rendu et peuvent vous en expliquer la signification.

Si cela a été indiqué sur le bon de demande d’examen, un exemplaire du compte rendu anatomopathologique vous a été adressé.

À tout moment, vous disposez du droit de recevoir un exemplaire du compte rendu anatomopathologique de votre prélèvement selon l’arrêté du 5 mars 2004 portant homologation des recommandations de bonnes pratiques relatives à l’accès aux informations concernant la santé d’une personne, et notamment l’accompagnement de cet accès (JORF n°65 du 17 mars 2004 page 5206 texte n° 16 ; NOR: SANP0420786A).

Voir les articles de loi concernés :

Fiches pratiques de demande d’accès au dossier médical

Si vous mandatez une personne pour récupérer vos résultats, elle devra présenter une procuration, sa pièce d’identité ainsi que la vôtre

Facturation et paiement

Il vous suffit de joindre notre secrétariat afin qu’il vous adresse un duplicata.

Pour cela, rendez-vous à la page de contact.

Elle vous sera envoyée par courrier une fois que le règlement ou l’envoi de votre attestation de prise en charge (CMU) sera enregistré par nos services.

Vous devez nous adresser la copie de votre attestation de droit mentionnant votre prise en charge en CMU valide à la date des soins.
Nous demanderons à votre organisme de paiement de nous régler directement. Vous n’aurez pas à avancer la somme.

Il y a plusieurs moyens de paiement :

  1. le chèque à l’ordre du « Centre de Pathologie Alizés »
  2. les espèces sur place, à notre accueil, aux horaires d’ouverture
  3. le paiement en ligne sécurisé sur notre site internet avec carte bancaire
  4. le paiement à distance avec votre carte bancaire en nous appelant au 05 90 26 84 96 (Choix 2 puis 3) du lundi au vendredi de 10h00 à 15h00
  5. l’envoi de votre attestation de CMU

Nous ne sommes pas un laboratoire d’analyse médicale mais un cabinet de médecins spécialistes.
Comme chez votre médecin, vous devez régler les honoraires ; il vous sera alors remis une feuille de soins que vous transmettrez à votre caisse.

L’examen réalisé dans notre cabinet par le médecin pathologiste est un acte complémentaire indépendant de votre consultation chez votre médecin.
Il s’agit de deux actes distincts ne relevant pas de la même compétence et de la même nomenclature dans la codification des actes par la CNAM.

Vous avez donc deux actes médicaux à régler.

Questions générales

L’anatomie pathologique (anatomie et cytologie pathologiques, ACP, « anapath ») est une spécialité médicale qui étudie les modifications des organes, des tissus et des cellules du corps humain au cours des maladies. Elle diffère de la biologie médicale qui a pour objet l’étude de la composition des liquides biologiques ou de broyats tissulaires. L’hématologie est une spécialité distincte consacrée uniquement à l’étude des cellules du sang.

Le médecin qui exerce l’anatomie pathologique est appelé anatomopathologiste, anatomocytopathologiste ou pathologiste.

Le pathologiste prend en charge différents types de prélèvements (frottis, écoulements, ponctions, biopsies, curetages, pièces opératoires), réalisés par d’autres médecins (médecins généralistes, médecins spécialistes, radiologues, chirurgiens) ou d’autres professionnels de santé (sage-femme).

Les méthodes d’investigation du pathologiste sont diverses, complémentaires et d’un niveau de complexité croissant, allant de l’inspection macroscopique à l’examen au microscope, jusqu’aux techniques moléculaires étudiant l’expression des gènes.

De sa collecte jusqu’à son étude par le pathologiste, le prélèvement subit une transformation à travers une séquence d’étapes techniques codifiées faisant intervenir de multiples collaborateurs médicaux (coursiers, secrétaires, techniciens spécialisés).

L’essentiel du travail du pathologiste est effectué au microscope sur des lames colorées et aboutit à un rapport d’étude avec un diagnostic.

Le compte rendu d’examen ACP est envoyé au médecin qui a réalisé le prélèvement.

Le pathologiste a un rôle crucial dans le dépistage des lésions précancéreuses, dans le diagnostic des lésions tumorales, dans le diagnostic de certaines maladies, inflammatoires ou métaboliques, dans l’évaluation pronostique des cancers, dans la mise en œuvre de traitements appropriés et dans les études épidémiologiques.

Le compte rendu du pathologiste engage sa responsabilité et constitue la preuve médicolégale du diagnostic.

Dans le cadre des réunions de concertation pluridisciplinaire en oncologie, auxquelles participent les cancérologues, les spécialistes et les radiologues, la contribution du pathologiste est essentielle pour définir les choix thérapeutiques, en particulier pour les traitements ciblés.

Non, nous sommes un cabinet de médecins spécialistes.

Nous prenons en charge les prélèvements cellulaires et tissulaires, alors que les laboratoires de biologie médicale prennent en charge les prélèvements de sang, de selles et d’urines.

Nous prenons en charge aussi les urines mais pour rechercher des anomalies différentes : nous recherchons des cellules anormales (cytologie urinaire), alors que le laboratoire de biologie va rechercher une infection (ECBU)

  • Frottis
  • Liquides, écoulements
  • Ponctions
  • Biopsies
  • Curetages
  • Pièces opératoires